Geek Hill Zone VS The… Megaman #5 [The End]

C’est officiel, le jeu aura eu raison de moi ! Alors que je pensais arriver au bout moyennant quelques efforts, ma patience a atteint ses limites avec l’ultime troll de Capcom à quelques poignées de minutes de la fin du jeu…

Outre ce troll qui m’a quelque peu dégoûté de poursuivre l’aventure et la difficulté qui va avec (Je comprends mieux ce « difficulté inhumaine » qu’une certaine personne m’avait dit, ce qui est relativement vrai avec du recul, Super Meat Boy fait office de jeu casual à côté); c’est surtout le jeu en lui même qui a posé problème, parce que terriblement répétitif et ennuyeux.

Surtout dans cette dernière tranche du jeu, avec des combats de boss bien trop long (C’est donc lui, le Yellow Devil tant redouté…), sans la moindre variété et sans oublier une bonne dose de recyclage, rendant la progression assez…soporifique. Ce qui explique pourquoi j’ai fait une sorte de « zapping » pour aller à l’essentiel, au lieu de laisser tel quel la vidéo d’origine (45 min à brasser du vent, non merci !).

Et puis accessoirement, je dois avouer que sur la fin, la motivation me manquait (d’où mon rage quit comme un mal-propre) mais il fallait que je finisse ce que j’avais commencé parce que le but de toute chose est de finir, comme le disait si bien un grand philosophe. Au moins, si je retente un jour les Let’s Play (Même si c’était pas aussi facile que je le pensais, je devrais peut être faire mon Jospin) j’essaierais de mieux choisir mon jeu !

(Sonocle, si tu me lis, désolé de ne pas être arrivé jusqu’au bout !)

Geek Hill Zone VS the… Megaman #4

Long time no see Megaman !

Pour les 2/3 du fond qui ont suivit les précédents, voilà donc l’avant dernier (Possible) épisode de ce Let’s Play consacré à Megaman NES. Ou peut être l’antépénultième (Probable) émission, vu la chance qui ne m’a pas trop accompagnée durant cet épisode, assez douloureux pour ma part.

Douloureux quand on se rend compte à quel point Capcom a voulu rendre son jeu hyper hardcore, même sur des détails qui semblaient dérisoires. Bien que jouant la carte du faux suspense durant cet épisode, la plupart d’entre vous auront rapidement compris là où ça cloche: un peu à la manière de Lamartine, un seul objet vous manque et tout est dépeuplé… Et c’est bien à mes dépends que je l’aurai appris.

Côté montage, j’ai tenté 2/3 petites choses, quelques efforts pour rendre le visionnage plus agréable, surtout dans la 2ème partie qui tenait à s’éterniser beaucoup trop (avec 5/6 min de raccourcis par rapport à la vidéo d’origine, joie !) dûe à mon incompétence notoire. Après, peut être que la 2ème partie est aussi la meilleure, puisque « plus rythmée ». Mais ça, à vous de voir… Dans tous les cas, j’ai encore des progrès à faire pour arriver au niveau des meilleurs, entre autres, dans notre belle langue !

Geek Hill Zone VS the… Megaman #3

Ô joie ! L’arrivée d’une nouvelle technique secrète pour capturer le son permet enfin à l’émission d’acquérir un son potable, exempt de tout bruit de voiture suspect en fond sonore, alors que Pso tente désespérément de survivre à ce jeu terriblement oldschool, souvenir d’une époque dont il est définitivement trop vieux pour ces conneries.

Normalement, si je joue comme un Dieu, une 4ème émission devrait suffir à torcher le reste du jeu !

Problème, je ne joue pas comme un Dieu. On va essayer de faire 5 émissions max, car faut reconnaitre que le jeu est… légèrement chiant. Ou lassant, je l’avoue. Pardonnable à l’époque, mais la répétition des décors, les ennemis qui repopent derrière soi si on avance de 5cm et le gameplay particulièrement basique font qu’on s’en lasse assez vite. Ca a un certain charme, j’avoue (c’est quand même Megaman !), mais ça ne va pas plus loin que ça.

Promis, si je fais une pseudo saison 2, comme on aime si bien le dire, je ne ferais pas Megaman 2. Un autre jeu de plate forme que je n’ai jamais fait, mais pas un Megaman, pitié. Ou juste dans mon coin, pour ma culture perso.

Geek Hill Zone VS the… Megaman #2

Suite des aventures de Pso au pays des jeux NES avec Megaman premier du nom, dans l’espoir de finir le jeu malgré des mécaniques de gameplay totalement dépassés. Mais la puissance des Save States lui sera un fidèle allié au cours de ses aventures pleines de pixels, de morts violentes et de bruitages 8 bits !

Pour la petite précision, que j’aurais pu éventuellement faire dans l’épisode 1… le son n’est pas terrible. Obvious ? Mais je n’y peux pas grand chose, je n’ai pas la possibilité d’enregistrer de la même façon que mes podcasts « audio », vu que je les réalise avec un micro… Rock Band. Ça donne une bonne qualité, mais ça reste un micro à main, donc à moins d’être né à Tchernobyl, impossible de jouer et commenter avec ce micro là. J’ai du passer par une méthode un peu moins … « orthodoxe » pour un résultat tout juste potable (si vous croyez entendre des sons de voiture, c’est normal (?) ).

Un jour, j’investirais ! Un jour…

Geek Hill Zone VS the… Megaman

Bon okay, avec toute la concurrence qu’on retrouve à droite, à gauche sur le net, difficile de résister à l’envie de faire ces fameuses vidéo où l’on joue tout en commentant, jouant sur l’effet de surprise et l’improvisation pures et dures face à diverses situations toutes plus difficiles les unes que les autres.

Un type de vidéo particulièrement casse gueule, puisque que pour peu qu’on soit vraiment mauvais, la vidéo n’avance pas (Le fail est une composante « importante » mais à trop forte dose, on s’emmerde) et si on est un brin timide ou pas très loquace, on s’ennuie très vite. Et Dieu seul sait que j’ai encore du boulot à ce niveau là.

Donc je tente quand même, avec Megaman premier du nom pour m’accompagner dans ma lourde tâche: finir le jeu, un jour !
Le premier épisode correspond à un seul niveau, prit au pif.


Encore une fois, cet épisode, d’un point de vue montage/rythme/erreur est une grosse bêta, pour tester le bousin et les méthodes d’enregistrements. N’hésitez pas à lâcher vos comms’ pour comprendre un peu plus ce qui cloche… Promis, j’en tiendrais compte !

Et le tout est accompagné d’un simili générique fait avec les moyens du bord, du genre Photoshop/Image Ready pour le côté « Image » et Vegas pour le côté « Montage ». That’s all, et c’est déjà pas si mal.